Mon année au Sénégal

Posted in Dernières nouvelles

photo pour année au sénégal

    Mon année au Sénégal

Quand je quittais mon village allemand en septembre 2012 pour aller à un lieu inconnu chez les personnes inconnues pour moi, je ne connaissais même pas le date de retour,  ça rassemblait juste à une grande aventure. Je me demandais « Comment ça allait se passer? ». Un an plus tard, j’étais de retour et tout le monde me posait la question suivante : « comment c’était ? ».

J’ai fait des stages différents, enfin j’ai remarqué que les organisations les plus efficaces travaillent sous les décisions des Sénégalais eux-mêmes. Seules celles qui vivent dans le pays savent réellement ce dont ils ont besoin. J’adorais le travail avec la CARITAS qui opère principalement dans les villages les plus pauvres de la région : donner la formation pour pratiquer une  agriculture plus efficace et adaptée au changement climatique (hors construction électrique), construire les toilettes pour réduire les maladies diarrhéiques et le taux de mortalité des enfants , distribuer des vêtements aux nécessiteux (les dons venaient du Sénégal lui-même) , ameublement et équipement des cases de santé (lieu de premiers secours) et bien plus encore.

J’ai également travaillé dans une clinique psychiatrique (DALAL XEL = CALMER LA PSYCHE) puisque je savais déjà que j’allais poursuivre mes études en Psychologie (la raison pour laquelle je suis à Luxembourg maintenant). C’était une expérience énormément intéressante. J’étais confrontée à la croyance traditionnelle (maraboutage, médecine traditionnelle, sorcellerie etc.) parce que la plupart de mes patients avaient reçu un traitement des médecins traditionnels appelés marabouts. Ces derniers utilisent des plantes, des racines, et des poudres de feuilles d’arbres spécifiques  pour soigner les gens des maladies psychiques. On dit qu’ils parlent avec les djinns (génies, démons) mais aussi, ce sont des voyants qui prédisent l’avenir. Ils se basent sur les rites traditionnels qui ne sont plus dominants mais qui souvent influencent la pratique des religions monothéistes.

Contre tous préjugés, ma famille d’accueil sénégalaise et moi, on habitait dans une maison avec de l’électricité et de l’eau. C’est vrai que les standards de vie diffèrent beaucoup entre les villages et les villes mais quand même, il y a des endroits modernes et d’autres qui ne le sont pas ou pas trop. A Thiès, les rues sont construites avec le sable ou goudronnées, il y a deux grands marchés, des hôpitaux, une université, des stades et hippodrome. Et la capitale du pays Dakar avec plus d’un million d’habitants est une métropole beaucoup plus grande que Luxembourg. Alors, l’Afrique n’est surtout pas ce qu’on montre ici à la télévision.

Par conséquent, j’ai remarqué qu’il y a une différence entre l’Allemagne/le Luxembourg et le Sénégal. Ici  en Europe, c’est difficile d’être étranger. C’est difficile d’avoir un VISA tout d’abord, c’est difficile de trouver un stage ou le travail. On parle d’intégration et on souhaite l’assimilation. Si on regarde ça, on a l’impression qu’en Europe, on n’a pas encore compris le profit de l’échange de culture. Au Sénégal, j’étais toujours la bienvenue comme étrangère. Les gens étaient intéressés par ma culture et voulaient profiter de cet échange. A mon avis, c’est cet esprit d’ouverture et cette reconnaissance de la culture de l’autre qui permettront à l’Europe de gagner plus dans cet échange interculturel.

                                                                                                                                                                                         Larissa Haunhorst                                                  

Rétrolien depuis votre site.

Minijobs au Luxembourg

Communauté pour les petits travaux

Ajoutez votre évènement

Publiez gratuitement votre évènemement sur notre agenda

Les nouvelles de Bonnevoie

Entente des sociétés de Bonnevoie

Travail Communautaire Gare/Bonnevoie - Inter Actions asbl 87, rte de Thionville L-2611 Bonnevoie, communautairegare@inter-actions.lu
Powered by BDS, Copyright 2014